Arche de Noé

Bibliothèque numérique

Les filles et les garçons sont égaux

Dire aux enfants, qu’il n’y a aucune règle ou loi qui stipule que les garçons sont supérieurs aux filles, ou les filles sont supérieures aux garçons…

Lucas entre en courant, suivi d’Héloïse qui fait semblant de le pousser.

Lucas : tu vois, je ne suis pas tombé   en soufflant.

Héloïse : et moi non plus, je ne tombe pas, même si tu me pousses.

Lucas : voyons voir !

Il fait semblant de pousser Héloïse, qui tombe sur le sol, et commence à pleurer.

Lucas : je t’ai dit que tu vas pleurer, tu vois ?!

Héloïse : mais c’est parce que tu m’as fait mal, tu m’as poussée très fort.

Lise, Alice, Cathrina, Alex et Mattéo entrent en scène en jouant à la corde, ce qui attire l’attention d’Héloïse qui cesse de pleurer, et dit en s’essuyant les yeux.

 

Héloïse : mais regarde, Mattéo est en train de jouer aux jeux de filles !

Lucas : ha, ha, ha

Mattéo répond tout en continuant à jouer

Mattéo : il n’y a pas de mal de jouer à la corde, c’est un sport

Lucas : et tu peux jouer aussi à la dînette, c’est un sport aussi. Tu apprendras à cuisiner quand tu seras grand, comme les filles.

Félix qui est en train de jouer aux billes, se moque

Félix : il peut apprendre à jouer à la marelle comme les filles, à pleurer comme les filles, lorsqu’on les fait tomber…

Et continue son jeu comme si de rien n’était.

Elena regarde les godasses de Lucas, et s’exclame en les montrant du doigt.

Elena : regardez, ses godasses sont roses !!!!

Cathrina : peut-être qu’il les a empruntées à sa sœur.

Lucas : nonnnn, elles sont à moi

Héloïse : mais c’est pour les filles le rose ?!

Lucas : non, même mon papa et mon tonton se sont acheté des chemises roses.

Les filles lancent un rire qui les fait tomber sur le sol. Elles se rassoient

 

Lise : qu’est ce que tu dis ? Ton papa et ton tonton mettent des chemises roses ?

Cathrina : et que mettent ta maman et ta tata, des chemises bleu-clair ?!

Héloïse : non, le bleu-clair est pour les garçons.

Elena : le monde est tombé à la renverse. Les filles font des choses désignées aux garçons, et les garçons font des choses réservés aux filles.

La maitresse entre en scène, sonne la cloche et dit

La maitresse : allez les enfants, la récréation est terminée, rangez-vous, et je ne veux pas voir les filles devant et les garçons derrière. Je veux voir un garçon avec une fille.

Cathrina : mais maitresse, le papa et le tonton de Lucas mettent du rose !!

Héloïse : et Baptiste joue à la dînette avec les filles de CM1 !

La maitresse : il n’y a aucune règle qui interdit aux garçons de mettre du rose ou de jouer à la dînette, comme il n’y a pas de règle qui n’autorise pas les filles à jouer au football ou au combat.

Lise : et pourquoi autrefois, il n’y avait que les filles qui mettaient du rose et jouaient à la dînette ? Pourquoi les garçons n’avaient pas le droit ?

Alex : maitresse, moi je sais, je peux lui répondre ?

La maitresse : vas-y

Alex : papa m’a dit que la mentalité de la société a évolué, et on s’est rendu compte que les filles et les garçons peuvent avoir les mêmes centres d’intérêts.

La maitresse : tu as raison Elena, il n’y a que la violence et le harcèlement qui sont formellement interdits pour les garçons comme pour les filles.

Mattéo : et il n’y a pas des métiers réservés aux garçons ou des métiers réservés aux filles.

Elena : oui, et tu peux faire aussi les tâches de la maison, préparer de délicieux plats pour la famille, et t’occuper des bébés, Mattéo.

La maitresse : nous sommes tous égaux. Il n’y a pas de distinctions entre les filles et les garçons. Nous devons travailler main dans la main pour une société sereine et heureuse.

Héloïse : et travailler dans le respect mutuel, c’est tata qui me le dit.

La maitresse : il n’y a que la violence, la méchanceté, qui n’ont pas de place parmi nous, que ce soit à l’école ou dans un autre lieu.

Lise : et celui qui ne respecte pas la loi, sera puni.

Cathrina : et s’il n’écoute pas et récidive, il sera puni plus sévèrement.

La maitresse : allez les enfants, c’est pour cette raison que je vous ai demandé, de vous ranger garçons et filles. Vous êtes tous égaux.

  • Auteur : Rmili Fatiha
  • Illustrateur : Hamza Rholamallah
  • Date de parution : 19/03/2017
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
5+
Updated: 23/08/2018 — 09:44

Laisser un commentaire

Copyright © 2017-2018 . N° ISSN : 2554-7178 Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!