Arche de Noé

Bibliothèque numérique

Un malvoyant

Adam, Léo et Jules sont trois camarades de classe et amis. Ils sont comme des siamois, presque inséparables, ils jouent ensemble, étudient ensemble et font toujours le chemin de l’école ensemble.

Adam est un garçon réservé, très discret, mais généreux et très serviable. Léo et Jules sont habiles et éveillés, mais ne s’intéressent jamais à ce que vivent les autres. Quand ils sont ensemble, Léo et Jules prennent toujours des décisions, et n’écoutent que rarement les suggestions d’Adam.

Un jour, sur le chemin de l’école, Adam aperçoit de l’autre côté de la route un vieil homme, s’appuyant sur sa canne, et tâtonnant, alors que les voitures passent à côté de lui, à toute allure. Le pauvre homme ne compte que sur sa canne, et s’apprête à traverser la route, lors qu’Adam, cria :

– Regardez, le monsieur va se faire écrasé par une voiture !

Ne t’inquiète pas il a une canne, dit Léo tranquillement

– Ne te fais pas de soucis, quelqu’un va passer, et l’aidera à traverser, assure Jules

Adam, après avoir essayé de ne pas faire attention à ce qui se passe devant ses yeux, surtout que la maitresse est sévère et ne tolère aucun retard, se lance pour aider le malvoyant à traverser la route. Léo et Jules disent en même temps :

– Nous n’allons pas t’attendre, mais prépare-toi, tu vas être grondé par la maitresse.

Adam ne les écoute même pas.

– Bonjour monsieur, est-ce que vous avez besoin d’aide ?

– Bonjour mon garçon, comme tu vois, je suis aveugle, et j’ai perdu mes repères pour rentrer chez moi.

– Pourquoi ne demandez-vous pas de l’aide aux gens qui passent près de vous ?

– Mon petit, ils voient très bien, que je ne vois pas, et si une personne veut m’aider, elle se présentera sans que je ne lui demande quoi que ce soit.

– Mais les gens sont tellement pressés, qu’ils ne font plus attention à ce qui se passe autour d’eux.

– Je n’aime pas m’imposer, mais il m’arrive souvent de croiser des individus comme toi, des personnes qui voient avec le cœur, et non seulement avec les yeux.

Adam ressent une grande joie en entendant ces compliments, et quand ils arrivent à destination, le malvoyant prend un porte-clés de sa poche, et le met dans la main d’Adam, pour le récompenser, mais ce dernier refuse gentiment :

– Non monsieur je vous remercie, mais je ne peux pas accepter votre cadeau, je vous ai aidé, parce que c’est un devoir, et non pour avoir quelque chose en retour.

– Non, non c’est à moi de te remercier jeune homme, et ça me fait tellement plaisir de rencontrer des gens comme toi, ça me remplit le cœur de joie.

Très content, il va à l’école.

Adam ouvre la porte de la classe, avance timidement, car il s’attend à ce que la maitresse, lui donne une bonne leçon de morale : « pour réussir ses études, il faut être à l’heure. Ce n’est pas bien de venir en retard à l’école. Il faut se lever tôt, etc.» Mais à sa grande surprise, il n’entend rien de tout cela. L’enseignante après avoir écouté la cause de son retard, lui fait trois petites tapes sur le dos, et dit :

– Je te félicite mon garçon, tu as bien fait d’aider cet homme. ton geste doit servir de leçon à toute la classe.

Elle se tourne vers les autres élèves, et leur explique qu’il ne faut jamais manquer d’aider une personne, quand on peut le faire.

  • Auteur : Omar
  • Pays : Maroc
  • Date de parution : 22/04/2017
  • Thème : La vie en société
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
20+
Updated: 29/08/2018 — 15:54

8 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. Très beau texte, très intéressantes leçons de vie.

    France

    France

Laisser un commentaire

Copyright © 2017-2018 . N° ISSN : 2554-7178 Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!