Arche de Noé

Bibliothèque numérique

Élizabeth Ire. Reine d’Angleterre et d’Irlande

Jeunes et adultes, laissez des commentaires partageant ce que vous savez sur Élizabeth Ire.

Marie fut la seule enfant du roi Henri VIII et de Catherine d’Aragon qui atteignit l’âge adulte. Quand les parents divorcèrent, Marie ne fut plus l’héritière légitime du trône. Le roi épousa sa maîtresse Anne Boleyn qui donna naissance à Élizabeth, mais peu d’années après, Anne fut exécutée, et Élizabeth fut considérée comme illégitime. Le roi se remaria avec Jane Seymour qui mourut en accouchant d’un garçon, le prince Edward.

Élizabeth fut confiée à plusieurs gouvernantes, Kate Ashley lui apprit différentes langues, dont le français, le flamand, l’italien et l’espagnol, et sous la tutelle de William Grindal, elle réussit à écrire et parler d’autres langues. Elle fut la femme la plus instruite de son époque.

Après le décès d’Henri VIII, Edward VI monta sur le trône. La veuve de son père, Catherine Parr, se maria avec Thomas Seymour, l’oncle du nouveau roi, et Élizabeth revint vivre avec eux. La vie de cette dernière n’était pas facile avec le comportement déplacé et à caractère sexuel de Thomas Seymour. Après le décès de sa femme, Seymour fut arrêté, accusé de vouloir renverser le pouvoir et de convoiter le trône.

Le roi Edward VI mourut très jeune, après une maladie, le trône passa alors à sa cousine, Lady Jane Grey, qu’il avait désignée successeur pendant son agonie, mais celle-ci fut vite renversée. Marie Ire prit le pouvoir. Au début, la relation entre les deux demi-sœurs était indéfectible, mais comme Élizabeth était protestante et Marie catholique, la distance commença à s’installer entre elles. Avec le mariage de Marie Ire et du roi d’Espagne, fils de l’empereur Charles Quint (lire François Ier), le peuple tourna le dos à Marie Ire, et montra sa sympathie à Élizabeth. Une insurrection menée par Thomas Wyatt contre Marie Ire, et qui avait pour objectif de remplacer la reine par sa demi-sœur, attira des ennuis à Élizabeth qui fut accusée de complicité.  Elle fut sauvée de l’exécution, faute de preuves concrètes.

Marie Ire, n’ayant pas eu d’enfant, reconnut Élizabeth comme héritière du pouvoir. Elle mourut un mois de novembre, après quelques années de gouvernance, et Élizabeth s’assit enfin sur le trône, après son demi-frère Edward et sa demi-sœur Marie Ire.

La première préoccupation d’Élizabeth Ire était de préserver le protestantisme, et éviter le conflit avec les catholiques qui pourraient mener une croisade contre son pays. Une nouvelle Église vit le jour, fondée sur les réformes d’Edward VI, qui permettaient le mariage des prêtres, et exigeaient que l’anglais fût la langue parlée pendant les offices, tout en gardant des éléments catholiques. Élizabeth Ire fut nommée gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre. La loi d’hérésie fut abolie pour épargner au peuple d’affreuses exécutions, ce qui se passait sous le règne de Marie Ire.

Élizabeth Ire, entourée de conseillers, sut avec une main de fer garder le pays uni, malgré la cohabitation de catholiques et de protestants, malgré les menaces de la politique extérieure. Le Parlement et l’Église apportèrent un soutien indéfectible à son trône, grâce à son savoir-faire, sa tolérance et sa détermination. Avec Élizabeth Ire s’achève la dynastie des Tudors.

  • Auteur : Rmili Fatiha
  • Date de parution : 09/11/2017
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
5+
Updated: 08/12/2017 — 20:56

3 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. Marie Stuart est née le 08 décembre 1542 à Linlighgow en Ecosse. Elle est la fille de Jacques V Stuart et de Marie de Guise. Quelques jours après sa naissance, Marie est devenue reine d’Ecosse. Encore enfant (six ans), elle est fiancée au Dauphin de France, et est élevée dans la cour des Vallois. Françcois II, son époux, a pris les reines du pouvoir en 1559, mais mourrut quelques mois après. Marie Stuart devait retourner chez son père et dans son pays natal.
    De Lord Damley, son deuxième mari, elle a eu un enfant, cet heureux événement et cet attachement, ne l’a pas empêchée de l’assassiner, quand il a tenté de s’approprier le pouvoir. Elle s’est remariée avec le comte Bothwell, l’instigateur du crime.
    Puis, elle était obligée de fuir chez sa cousine Elizabeth Ire. Elle a comploté contre la reine qui l’a accueillie, ce qui n’a laissé aucune alternative à Elizabeth Ire de la faire décapiter… Quelle trahison !
    Le fils qu’elle a eu de Lord Damley a hérité et s’est assis sur le trône d’Ecosse sous le nom de Jacques VI et celui de l’Angleterre sous le nom de Jacques Ier

    France

    France

  2. Marie Stuart, cousine d’Elizabeth 1er, fût détrônée par les écossais. Elle abdiqua au profit de son fils, et fuit, trouver protection chez sa cousine en Angleterre. Cette dernière craignant une sédition des anglais catholiques la fait emprisonner. Pendant des années Marie Stuart participait à des complots pour s’asseoir sur le trône. Les conseillers d’Elizabeth vigilants, virent en cette cousine encombrante une menace à la stabilité du pays. La reine la condamna à mort…

    Je pense qu’il faut écrire sur Marie Stuart. Elle a eu une vie mouvementée…

    France

    France

  3. N’ayant pas d’enfants, la reine d’Angleterre lègue le pouvoir au fils de sa cousine Marie Stuart, qui a été exécutée sous son ordre (Elizabeth a signé l’ordre d’exécution de sa cousine, après un long moment d’hésitation). Ainsi , en 1603, à 37 ans, Jacques 1er fils de Marie Stuart et Lord Darnley fut le roi d’Ecosse et d’Angleterre et inaugure la dynastie des Stuart.

    France

    France

Laisser un commentaire

Copyright © 2017-2018 . N° ISSN : 2554-7178 Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!