Arche de Noé

Bibliothèque numérique

Charles Martel. Fin des incursions musulmanes en France.

Jeunes et adultes, laissez des commentaires partageant ce que vous savez sur Charles Martel.

Charles est le fils de Pépin de Herstal, et le grand-père paternel de Charlemagne. Au décès de son père, il lui revenait de droit de lui succéder, puisque ses deux demi-frères étaient morts aussi, mais la première épouse de son père, le considérant comme illégitime, l’emprisonna, et la succession échut à son petit-fils Théodebald, âgé de six ans à peine.

Les provinces n’étant pas invitées à donner leur opinion, et n’acceptant pas d’être dirigées par une femme, se révoltèrent les unes après les autres. Charles s’enfuit de la prison, et conduisit les révoltes. Déterminé, il fit reculer les ennemis, et se dirigea vers Cologne, pour affronter l’épouse de son père, qui l’avait enfermé. Vaincue, cette dernière abdiqua.

Une fois au pouvoir, il réalisa un grand changement, repoussant tous ses opposants, et reprit doucement la direction de tout le territoire franc. Il se confronta aussi au maire du palais de Neustrie qui s’était allié à Eudes, le duc d’Aquitaine et de Vasconie, et les vainquit.

Charles ne s’arrêta pas là, il repoussa les frontières de l’est du royaume, et occupa l’Autriche et le sud de l’Allemagne, puis conquit les terres occidentales des Pays-Bas.

Le gouverneur de l’al-Andalus, Abd al-Rahman, et ses troupes, en majorité des Berbères fraîchement convertis à l’islam, après avoir conquis le Languedoc, avançaient vers le nord, au-delà des Pyrénées. Le duc Eudes demanda de l’aide à Charles, qui ne se fit pas prier. Pendant six jours, les deux adversaires étaient face à face, se regardaient, et se livraient à quelques escarmouches. Après le sixième jour, la bataille se déclencha. Le chef Abd al-Rahman fut tué, et Charles Martel triompha. Malgré cette victoire, les musulmans n’étaient pas totalement refoulés des territoires, ils conquirent Avignon et Arles, puis attaquèrent la Bourgogne, mais Charles Martel les repoussa dans le sud de la vallée du Rhône. Il reprit Avignon, mena une bataille dans l’Aude contre les guerriers musulmans de l’Espagne, et une autre fois en sortit victorieux. Les musulmans n’occupaient plus que Narbonne, et certaines forteresses de la Provence.

Après la victoire de Poitiers, qui avait unifié le royaume franc autour de Charles Martel, ce dernier améliora son armée, qui était composée juste de fantassins libres, lents et créa une cavalerie habile et bien formée. Ce fut la plus grande réforme militaire que l’Europe ait connue avant l’apparition des armées permanentes.

 

  • Auteur : Rmili Fatiha
  • Date de parution : 12/11/2017

 

Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
4+
Updated: 13/12/2017 — 08:58

Laisser un commentaire

Copyright © 2017-2018 . N° ISSN : 2554-7178 Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!