Arche de Noé

Bibliothèque numérique

Le chameau et le dromadaire

Vous savez pourquoi le chameau a deux bosses et le dromadaire n’en a qu’une seule ? Pourtant ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Moi, c’est mamie qui m’avait raconté l’histoire de ces deux animaux, quand j’avais votre âge, et qui, franchement me plaît beaucoup. Écoutez bien :

Autrefois, il n’y avait que le dromadaire. Sa bosse comme un sac à dos lui était indispensable. Il y mettait des réserves d’énergie pour survivre dans le désert, où il pouvait passer des journées entières, sans trouver d’eau à boire ni des branches à brouter.  

Les bédouins l’utilisaient pour transporter leurs bagages, et le montaient aussi, quand ils avaient de longues distances à parcourir… Mais dans une région, vivait une nomade qui allait tout transformer. Une grosse nomade avec deux grosses fesses et une grosse poitrine. 

La nomade avait un dromadaire, et puisqu’elle avait deux grosses fesses et une grosse poitrine, elle ne pouvait marcher longtemps, alors elle le montait et se mettait au sommet de sa bosse, pour parcourir le désert et chercher un point d’eau.

Chaque fois qu’elle effectuait un voyage, le milieu de la bosse s’aplatissait un peu et des poils poussaient au niveau du cou et de la bosse. Après plusieurs déplacements, la bosse du dromadaire s’aplatit complètement au milieu ! La nomade était contente de sentir une bosse lui calant ses grosses fesses et une autre bosse lui protégeant sa grosse poitrine du vent.

Fière de son ouvrage, la nomade acheta plusieurs dromadaires mâles et femelles, et leur fit à tous, deux bosses sur le dos à cause de ses grosses fesses. Ces dromadaires métamorphosés avaient donné naissance à des bébés de deux bosses avec un espace au milieu, pour les grosses fesses, de la grosse nomade. Et c’est comme ça que le chameau apparut.

Un jour qu’elle cherchait un point d’eau, elle rencontra un autre nomade avec son dromadaire, l’animal à une seule bosse. Le chameau était surpris de voir le dromadaire. Il avança vers lui et se moqua : « Je n’ai jamais vu une telle créature ! Regarde ! tu as sur ton dos une bosse ! ». Très fâché, le dromadaire répliqua : « Au lieu de te moquer de ma bosse, tu ferais mieux de regarder les tiennes. Toi, tu en as DEUX ! C’est méchant et inconvenable de regarder les imperfections des autres, alors que tu en as plus qu’eux ! »

Les deux animaux rentrèrent dans une dispute impitoyable. Puis furieux, le chameau se sauva, quitta la grosse nomade aux grosses fesses, et s’installa loin, très loin, là où le désert est très froid, comme en chine, en Mongolie. Ses deux bosses lui étaient très utiles, car il y réservait plus d’énergie, pour surmonter le climat froid et sec de ces régions. Le dromadaire resta dans le désert chaud, comme en Arabie saoudite et le Sahara africain, il n’avait besoin que d’une seule bosse pour vivre.

Allez les jeunes, je vous ai raconté l’histoire du chameau et du dromadaire, que mamie m’avait racontée, quand j’avais votre âge, et c’est à votre tour de la transmettre.

L’auteur :

Qu’est-ce que vous avez retenu de l’histoire, les jeunes ?

Le chameau se moquait du dromadaire, il riait de la bosse du dromadaire, alors qu’il en avait DEUX sur le dos, mais il ne les voyait pas… Oui, les jeunes, il ne faut jamais se moquer ou critiquer les imperfections de son camarade.

Il vaut mieux corriger ses imperfections que  de critiquer celles des autres.

« Mamie Fatiha » 🙂


  • Auteur : Rmili Fatiha
  • Illustrateur : Hamza RholamAllah
  • Date de parution : 19/03/2017
  • Thème : Le bon comportement
  • Morale: Il vaut mieux corriger ses imperfections que critiquer celles des autres.
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+

Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

  • avatar
  • avatar
  • avatar
  • avatar
  • avatar
  • avatar
  • avatar
  • avatar
Updated: 10/04/2018 — 14:48

4 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. La poesie est ma passion

    La moquerie est l’art des petites esprits, se moquer c’est léser farouchement les autres.

    Algérie

    Algérie

  2. Bonjour. J’ai lu et relu votre conte, tellement, il est très bien écrit. Vous avez expliqué le lieu de vie du chameau et celui du dromadaire, et vous avez expliqué qu’il faut regarder ses imperfections au lieu de critiquer celles des autres… Je pense que les adultes doivent lire avant les jeunes cette histoire ( à bon entendeur)
    Je vais demander à des collègues de s’inscrire et de lire ce texte, peut-être, ils s’éveilleraient 🙁

    France

    France

  3. Les textes sont destinés aux adultes aussi. En tout cas, j’ai bien aimé, ces situations que vous crééz pour enfin dire le plus important. Il faut retenir surtout les morales:-)

    France

    France

  4. Le message est transmis avec art ! Les adultes doivent lire ce texte avant les jeunes…
    Les jeunes doivent lire ce texte pour ne pas faire comme les adultes. En tout cas j’ai trouvé que c’est très bien écrit

    France

    France

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 . Tous droits réservés. N° ISSN : 2554-7178 Chartes Infos légales
error: Contenu Protégé !!